Le pardon

Aucun commentaire
Je sens que je bloque dans mon avancement, dans ma vie, je suis prise par mes émotions négatives qui me ballottent un peu dans tous les sens ...

Depuis quelques semaines, je ressens une colère, puis une tristesse, j'ai l'impression que plus j'essaye d'avancer et plus cela devient dur ...

Les personnes que j'aime sont celles avec qui je suis le plus en colère, avec lesquelles j'ai le moins de patience ...

Donc, sans issue, comment aider, évoluer, être heureuse si je m'emporte, et n'arrive pas à contrôler cette colère !

Cela fait plusieurs jours, que je cherche à comprendre son origine, quand après une grosse dispute avec mon chéri, je comprends !!!

J'ai gardé en moi des blessures, elles sont anciennes, comme récentes, elles peuvent même être causé par d'autre que lui ...

Mais elles sont là, en moi, et sont entrain de ressortir, sûrement trop longtemps refoulées ...

Je dois aujourd'hui pardonner ...

Mais pardonner, cela me parait très dur et en même temps très abstrait !!

Comment pardonner ? Arriverais je à pardonner ?

Il y a des blessures que l'on ne souhaite pas se défaire, où que l'on trouve bien trop profondes pour le faire ...

Je me suis même poser la question, la personne qui m'a fait du mal, mérite t'elle mon pardon, car pardonner c'est tout oublier ... Et si elle recommence ...

J'ai préféré attendre, mais je pense que c'était pas l'avis de mes guides ...

Deux jours après, je me suis réveillée avec un rêve très triste, on me montre qu'il est temps de refermer le passé, et de construire une nouvelle vie ...

Car, cette nouvelle vie se fera mais de quelle manière celle que je choisis de créer ou celle qui me fera passer par les épreuves afin que j'expérimente, j'évolue ...

Bon dur comme réveil, car on m'a montré la vie que je ne souhaite pas ... (c'est plus convaincant !!)...

Je suis triste, et je décide d'aller sur un internet, et découvre un message canalisé

"Le Pardon et la Manifestation vont de pair - Publié le 1 janvier 2009 par Bernard, sous : Maître Saint-Germain."

Voici quelques extraits :

Comme Je l’ai indiqué plus haut, nous avons utilisé ce mot un peu à tort et à travers, sans apprécier véritablement la portée du vrai pardon sur les EMOTIONS, alors que c’est dans l’impact affectif que réside le vrai bienfait. Sans ressentir le pardon à ce niveau-là, on ne peut vraiment extirper de soi la souffrance morale, la tendance à la colère ou d’autres émotions qui pourraient s’y être développées.

Vivre sans pardonner, c’est comme vivre dans ses détritus : c’est sale, cela pue et c’est malsain. Comme, physiquement, la seule façon de remédier à la situation est d’enlever les déchets, spirituellement, la seule solution consiste à faire le nettoyage intérieur, c’est-à-dire à ressentir intérieurement l’effet du VRAI pardon.

Le ressentiment est plus prompt à obstruer le “pipeline” de la manifestation spirituelle que n’importe quoi d’autre. C’est pourquoi, dans votre société, les FRUITS DOUX de cette manifestation vous échappent; vous faites plutôt une abondante récolte des fruits amers de vos aberrations mentales et émotives.

Le principe du pardon est donc l’équilibre. Supposons que vous ayez une déconvenue quelconque, que faites-vous ? La ressassez-vous ou, une fois ce moment désagréable passé, l’oubliez-vous pour passer à autre chose ? Comment traitez-vous ceux qui vous ont offensés ? Laissez-vous la rancoeur ou la colère s’enraciner en vous ou, une fois la crise passée, vous libérez-vous de ces émotions négatives pour laisser la vie reprendre ses droits ? Qu’arrive-t’il aux auteurs des torts causés ? Avez-vous décidé de les ignorer ou de les affronter ? Si vous les affrontez, de quelle façon vous y prenez-vous et comment résolvez-vous la situation intérieurement ? Êtes-vous prêts à véritablement pardonner aux autres, ou ne faites-vous que marmonner des mots vides de sentiments ?.

Les sentiments ? OUI, LES SENTIMENTS, LES EMOTIONS ! Vous les ressentez, mais que se passe-t’il ensuite ? Si on vous blesse vraiment, vous êtes touchés non seulement au niveau cérébral, mais également au niveau affectif. Par conséquent, votre pardon doit émaner de la raison et du coeur. Et pardonner ne signifie pas écarter l’expérience de la pensée en espérant l’oublier. Ce n’est pas pardonner, c’et oublier, et cela n’effacera pas la blessure. Car, voyez-vous, le pardon qui vient du coeur est une sorte de purification; et, bien qu’intellectuellement vous n’oubliiez jamais la blessure causée, l’émotion liée à la blessure sera dissoute. Ce n’est pas l’acte qui est l’objet du pardon, c’est la personne !

En vérité, vous ne pouvez imputer la responsabilité de votre “bonne fortune” ou de votre “mauvaise fortune” à quiconque. Vous-mêmes êtes les artisans de votre destin et vous créez votre réalité, bonne ou mauvaise (en apparence), par vos émotions profondément ressenties.

Je savais que je me retrouvais en face d'un autre signe, la dispute, la prise de conscience, ce rêve ce matin, puis au réveil cette canalisation !!!

Allez je demande à Faucon Blanc de m'aider à pardonner !!!