Le positionnement

1 commentaire
Point de bascule en soi … tout comme un pendule, on vacille entre différents états d’âmes, états d’humeurs … On peut passer de la joie à la tristesse, de l’amour à la haine, de la considération à l’ignorance, de la paix à la colère …

Nous provoquons en soi, notre propre enfer ou notre propre paradis … En quelques minutes  ou secondes tout peut basculer … Nous sommes comme un radeau voguant sur une mer, rencontrant une tempête ou une mer paisible. Notre décor se transforme selon la nature de nos propres émotions et créations mentales …
La plupart du temps, nous nous sentons sous le joug d’une force extérieure, démuni devant nos propres ressentis …

De plus en plus, nous devenons sensibles à notre intériorité. Depuis ces dernières années, nous pouvons ressentir que deux vies se jouent en parallèle, une en soi et une à l’extérieur de soi.
Nous pouvons sentir un décalage entre les deux, comme se sentir vide avec une vie extérieure très remplie, ou se sentir en paix et heureux tout à coup, alors que dans notre vie extérieure rien n’a été modifié ou transformé …

Et ces perceptions en soi et autour de soi peuvent se transformer d’heures en heures alors qu’auparavant  nous avions besoin de mois, voir d’années …
Le fossé entre ce que nous percevons en soi et à l’extérieur est entrain de grandir, car nous sommes entrain d’expérimenter nos propres créations instantanément.

De nombreux enseignements, nous ont informé que nous sommes les créateurs de nos vies et avec l’accélération du temps et de la fréquence d’énergie sur Terre, nous pouvons expérimenter nos propres créations de minutes en minutes en vivant en soi ce que nous créons par nos émotions.
Les émotions sont le carburant de nos manifestations, regarder ce que vous ressentez et vous verrez ce que vous allez créer ...

Ce décalage entre ce que l’on aspire et ce que nous vivons, nous montre ce que nous créons inconsciemment d’instant en instant à partir de nos peurs, nos blessures et le rôle que nous choisissons de porter (victime ou bourreau).

Aujourd’hui, à travers les énergies puissantes du cosmos nous sommes devant la possibilité de nous réinventer, de choisir une libération profonde afin de devenir le capitaine de notre radeau et de transformer celui-ci en voilier pour voguer sur des paysages paisibles et paradisiaques …

Comment ?

En se positionnant.

Se positionner est choisir de créer notre propre monde intérieur, nos pensées, nos actes et la façon dont l’on souhaite voir le monde.

Ne plus se laisser happer par nos émotions et nos croyances négatives qui petit à petit nous intoxiquent… Si vous regardez la dernière fois où vous avez broyé du noir toute une journée ou même quelques heures, vous vous rendrez compte que votre corps l’a porté en lui, vous avez sûrement ressenti de la fatigue, une lassitude,  plus goût à rien et même parfois ressentis des douleurs physiques …

J’en ai fait l’expérience récemment,  le lendemain que j’avais broyé du noir une bonne partie de la journée, je me suis réveillée en retard et je me sentais très faible, cela a été une journée éprouvante où je vivais des vertiges tellement je me sentais sans énergie … Jusqu’au moment où j’ai pris conscience que c’était la conséquence de tout ce que je m’étais infligé la veille.

C’est ainsi que l’on voit comment on peut se polluer soi-même pas besoin de chercher à l’extérieur …
Au contraire, créer de nouvelles pensées et des croyances lumineuses vont nous nourrir. Rappelez-vous tel que vous voyez le monde, tel il est … Il est à nous de choisir les graines que nous souhaitons semer, quelles pensées souhaitez-vous voir fleurir dans votre vie ?

Se positionner est d’accepter son propre rôle et la responsabilité de qui vous êtes et de ce que vous choisissez de vivre. A partir d’une expérience négative, vous pouvez choisir soit d’être victime ou d’être gagnant de la connaissance qu’elle va vous apporter sur vous.

Vous pouvez choisir d’être meurtris et ainsi de laisser aller votre radeau au gré des courants ou choisir d’être responsable et d’ajuster les voiles de votre voilier pour changer de direction.
Se positionner ressemble à l’image de s’ancrer en soi pour choisir de vivre sa vie et non plus la subir. D’utiliser notre belle capacité d’imaginer ses rêves plutôt que craindre ses cauchemars. Car rappelez-vous ce que vous expérimentez en vous sous formes de pensées, d’images ou d’émotions se réalise dans votre vie.

Choisissez de voir votre vie qui s’ouvre sur des aventures merveilleuses plutôt que sur des avenues sombres et peu engageantes … Tout est là. Ce que vous vivez dans votre intériorité façonne ce que vous vous apprêtez à vivre dans votre vie.

Vous pouvez dés maintenant en faire l’expérience, détendez-vous, rentrez en vous-mêmes, et dites-vous :
« A partir d’aujourd’hui, je m’ouvre sur la vie, je me fais confiance et je fais confiance à la vie, je me créé des expériences et des rencontres magiques et lumineuses qui m’ouvrent sur la joie, l’amour et l’abondance. C’est le début d’une merveilleuse aventure où j’accepte de choisir le meilleur et le plus élevé pour moi et les autres. »





Les blessures d'âme

10 commentaires







L’énergie actuelle qui a commencé fin août - début septembre s’immisce de plus en plus profondément en nous …
Elle nous révèle notre blessure d’âme au grand jour … Que nous en ayant conscience ou non, la vie vient ouvrir cette blessure afin que nous l’acceptons et choisissons enfin de la guérir …

Il existe selon l’auteur Lise Bourbeau, 5 blessures de l’âme, le net regorge de sites tous aussi intéressants les uns que les autres …
Je ne vais pas à mon tour les expliquer en détail, je vous laisse découvrir par vous-mêmes si vous vous reconnaissez ou ressentez que cela vous parle dans votre vie actuellement …

Ces blessures de l’âme ont été activé dans notre enfance, pourquoi « activé », car notre âme la portait lorsqu’elle a choisit son incarnation, tout comme l’environnement et les parents où nous sommes né(e)s …
Nous nous sommes construits entièrement sur ces blessures d’âmes, notre personnalité a été formé à partir d’elles, et notre ego à construit aussi des protections et des remparts pour nous protéger …

Enfant, nous avions besoin de ces protections, adulte ces mêmes protections nous emprisonnent … Elles provoquent nos croyances négatives et nous enferment dans un monde d’illusions qui nous empêchent de voir notre âme, notre grandeur, notre lumière ainsi que l’âme des personnes autour de nous…

Aujourd’hui, il nous ai demandé de nous ouvrir à cette blessure d’âme afin de l’accepter et la guérir pour renaître à soi … C’est un chemin difficile, car nous nous sommes construits dessus à l’éviter, à nous en protéger …

Les résistances du mental, la protège tel un dragon qui protège le trésor dans une grotte comme dans nos contes enfants … Nous devons comme le chevalier nous armer du courage (qui signifie en latin « volonté du cœur ») affronté ce dragon (peurs) afin de découvrir le trésor que referme notre blessure d’âme …

Car derrière chaque blessure d’âme se trouve votre trésor, votre joyaux … L’être authentique que vous êtes qui ne peut se révéler seulement après avoir fait l’expérience de ce que vous n’êtes pas …

Notre cheminement dans la dualité nous fait expérimenter l’ombre pour goûter à la lumière … Par exemple une personne seule désirant vivre entourée, fait l’expérience de sa solitude en s’enfermant elle-même dans ses croyances qu’elle n’est pas assez bien ou que personne ne veut d’elle, qu’elle sera toujours seule… 

Elle crée cette réalité en n’allant pas vers les autres, en sortant peu, jusqu’au jour où la vie et l’aspiration de son âme est tellement forte qu’elle prends conscience de ses propres barrières, de ses propres blessures et choisit de se libérer d’elle-même …

Sa vie va s’ouvrir sur les autres, sur des rencontres, et elle va découvrir que ces plus belles qualités, ces plus belles aspirations sont dans le partage avec les autres … Son trésor intérieur se niche au creux des ses propres blessures …

Aujourd’hui, nous sommes tous entrain d’expérimenter les blessures de nos âmes, certaines personnes par des séparations qui vont leur faire vivre l’abandon ou le rejet, d’autres par des violentes disputes qui vont leur faire vivre l’humiliation ou la trahison, puis d’autres encore leurs situations, leurs mal-être vont devenir tels qu’ils ne peuvent plus avancer, ils vont avoir l’impression d’avoir franchit une barrière de non retour …

Ces étapes difficiles sont présentes pour que l’on regarde en nous, c’est l’énergie de la vie en nous et autour de nous qui ne souhaite plus être bloquée. Elle vient pousser les barrières, les cloisons, les remparts que nous avons construit autour de nos blessures d’âmes …

Ces blessures d’âme sont sur lesquelles nous formons notre regard sur la vie, il est filtré et déformé et créé en conséquence ce que l’on vit …

Je vous partage mon propre cheminement, j’ai comme blessure d’âme principale (car nous pouvons en posséder plusieurs à différents degrés) celle du rejet … Une rencontre m’a ouvert en grand à mes aspirations d’âme pour ensuite se refermer  …

Cela a réveillé en moi mes blessures et des comportements irrationnels (le mental) même si j’avais une part en moi qui voyait lucidement, j’étais incapable de me détacher du drame et de la douleur que cela réveillait… J’ai du aller jusqu’au fond de cette douleur et accepter mes émotions entièrement pour  me libérer …

J’y ai découvert que ces blessures d’âmes se logent dans une partie de nos corps au niveau de nos chakras et provoquent leurs dysfonctionnements …

La blessure de l’injustice se forme dans le chakra de la gorge nous empêchant de nous exprimer et ainsi d’être soi-même …

La blessure de l’abandon au niveau du chakra du cœur qui nous empêche d’aimer et être aimer réellement,

La blessure du rejet au niveau du plexus solaire source des émotions et de notre capacité à prendre place dans la vie, de créer et de faire des projets …

 La blessure de l’humiliation au chakra sacré nous bloquant dans nos aspirations et dans l’expression de la femme ou de l’homme …

La blessure de la trahison se loge dans le racine nous empêchant de nous sentir en sécurité …

Ensuite, j’ai découvert mes croyances négatives et ma manière de fonctionner dans ma vie à chaque instant … Par exemple, comme je souffre de la blessure du rejet, je rejette ma vie, elle n’est  jamais assez bien, je ne suis jamais dans le moment présent, j’attends le futur ou regarde le passé … Je crée un conflit intérieur entre ce que je veux et ce que je vis, et crée ces mêmes tensions et frustrations à chaque instant en créant ma réalité …

J’attire dans ma vie les personnes qui n’auront pas de reconnaissance envers moi, car je ne me reconnais pas moi-même …  On peut même découvrir que l’on choisit le travail qui nous fera expérimenter chaque jour cette blessure. Je ne prends pas place et j’attire les personnes qui m’empêchent de la prendre, jusqu’au  jour où je reconnais que tout vient de moi... De cette blessure qui souhaite être reconnu et vécu pour être transformé …

Ces prises de conscience vont me permettre de me libérer et de choisir ce que je souhaite vivre et donc ce que je souhaite incarner dans ma vie … Je redeviens créateur de ma vie, je m’aligne sur mon âme et libère mon potentiel divin …

Une alchimie se crée lorsque je choisis de regarder en moi mes blessures d’âme, pas pour blâmer qui que ce soit où la vie, car je comprends que tout fait partie d’un plan divin, mais pour me libérer des chaînes du passé afin de rentrer libre dans le présent …

Tant que nous tirons derrière nous les chaines qui nous maintiennent en arrière nous ne pouvons pas avancer … Mais lorsque je choisis en conscience de me libérer, alors je me retrouve dans un présent illimité … Car les limitations sont créées par ces chaines (ces blessures d’âmes) …

C’est un travail à faire soi-même, mais qui peut demander l’aide d’un thérapeute, d’un ami … Car nous avons besoin de l’autre pour se découvrir soi … Et avec l’énergie actuelle, nous avons chacun, une personne à nos côtés qui est présente … Regarder,  vous la découvrirez …

Maintenant regardons comment découvrir le trésor derrière chaque blessure d’âme, afin de faire l'expérience de qui vous êtes réellement :

La blessure de l’injustice : s’accepter entièrement et accepter les autres
La blessure de l’abandon : s’ouvrir à l’amour inconditionnel en donnant et recevant
La blessure du rejet : s’accueillir et accueillir tout ce qui est
La blessure de l’humiliation : s’honorer et honorer ce que l’on ressent
La blessure de la trahison : faire confiance en soi et en la vie

Je suis disponible pour tous commentaires, si vous avez des questions …

Bien à vous,

Jed


10 commentaires :